mercredi 15 février 2012

Le V.I.P. qui va tant faire de mal aux valeurs de mon pays !


Voilà, le V.I.P nous a envahis et malheureusement, c’est le début de la fin...

Je vais prendre 2 exemples pour étayer mes propos

Le sport romand est devenu VIP ou sinon rien… les premiers résultats de la chasse au VIP et aux fortunes étrangères est pour le moins chaotique mais tout le monde continue… Football, Hockey, etc… la puissance de toute organisation est dans le nombre de personne qui sont prêt à faire des sacrifices pour elle, pas au nombre de ceux qui sont là aujourd’hui et qui ne seront plus là quand cela tournera mal. Le sport est populaire même si ce mot n’est pas tendance sauf dans le plus grand parti de Suisse.
Pourquoi les pères de familles ne vont plus au stade ou à la patinoire ? Vive les faillites et le contribuable "populaire" pour payer !

L’autre VIP encore plus dangereux et le VIP professionnel… Si j’ai bien compris, il ne faut pas 6 semaines de vacances car les PME sont le cœur de l’économie suisse et cela serait fatal.

Cela laisse songeur quand l’on pense que l’on discrédite totalement les CFC aux profits des diplômes universitaires et HES ! Quand les PME n’auront plus ces personnes qualifiées CFC et bosseuses qui font effectivement la force de la Suisse et qu’elles seront remplacées par des ingénieurs de 2ème zone d’une université quelque part dans le monde, nous serons comme la France et nous nous serons éloignés de l’Allemagne. Des diplômes VIP pour des salaires VIP au sein d’entreprise VIP mais au final une économie VIP mondialisée ne faillite ou des chômeurs qui ont étudiés pour rien ?

Tout ce qui brille n’est pas or ! Quand on s’en apercevra il sera trop tard...
Ètes-vous un V.I.P ?
Hasta !
Stéph