dimanche 19 octobre 2014

High Frequency Trading... c'est notre époque ! court-termiste....

Depuis quelques mois, voir années, je vous parle économie théorique et de la place de l'humain dans ce qui se trame derrière le décor dans nos sociétés modernes.

Visiblement, plus personne ne pilote la machine économique mondiale et tout le monde veut nous faire croire qu'acheter une maison dans le gros de Vaud c'est sans risque.
Certes, c'est plus un sentiment qu'une recherche académique sur ces sujets.
Mais cela ne va pas dans le bon sens.

Bref, nous sommes au bord du gouffre tout simplement parce que les Etats démocratiques sont faibles et ils ont ratés la transition de modèle à force de vouloir se goinfrer de fric (lobbying).
Quand des spécialistes à l'esprit critique pense qu'un jour il va y avoir un méga krash avec le High Frequency Trading, par exemple, cela laisse songeur sur la répartition dans nos sociétés des hommes vs les programmes informatiques en tout genre...

Tradeurs remplacés par des informaticiens-mathématiciens c'est un peu comme les selfs made man remplacé par des diplômés ! Théoriquement un plus pour la société. Seulement Ils doivent tous avoir oublié une partie de leur formation ! L'évaluation et les objectifs sociétaux ! Il ont seulement retenu tu seras riche et tu seras au dessus des gueux.

Chaos mondial en court et comportement court-termiste... assuré.
Tout y est ! On va au krash et pas seulement dans la finance !
Taxer les "machines" enfin au lieu des hommes ou grandes révolutions et chaos ?

Si vous voulez avoir un esprit critique et savoir se qui se trame dans le monde de la finance.
http://investir.ch/category/chronique-matinale/
Les contres-pouvoir sont utile à l'ensemble de la société.
Ils se sont faits rachetés (presse)

A+
Steph

mercredi 15 octobre 2014

Ecopop les vrais problèmes posés... réponses inadaptées

Vous allez perdre votre emploi.
La Suisse sera moins riche.
Vous allez être pauvre et en plus vous êtes xénophobe.
Voici les arguments contre l'initiative Ecopop...

Je pense que c'est l'heure de se réveiller...
Elle sera moins riche dès que le taux plancher va se faire exploser.
La croissance suisse est beaucoup due à la création de postes souvent superflus par l'Etat soit payé par le contribuable.
La notion même de travail est remise en cause quotidiennement sur votre tablette et smartphone.
Tout le monde le sait.

Seulement personne le dit car il y en a encore beaucoup qui s'enrichisse sur ce modèle.
Votre concurrent n'est pas l'étranger mais le robot et l'application que vous téléchargez qui pousse l'étranger vers chez nous car il est déjà remplacé lui.

Revenu Universel, Ecopop, le futur de la planète et le modèle immigration = croissance sera remis en cause tôt ou tard.
Tout comme notre et votre remplacement par une machine et/ou une application.
Au lieu d'avoir un débat serein et intelligent sur notre future génération 2.0, nos autorités s'accrochent à un vieux modèle terminé.

Bonne chance
Stéph

PS : aujourd'hui c'est la phase une de la chute... la première bulle (actions)
PS I : démocratie = débats d'idée serein.

mardi 14 octobre 2014

Economie : le miracle ou le mirage vaudois ?

Le Miracle économique vaudois consiste à copier le modèle zougois les impôts des personnes physiques élevés en plus.
Nous sommes tellement liés à ce modèle que même en hockey sur glace, on veut faire la même chose ;-) .


Donc, le gouvernement et le parlement de mon bon Canton veulent continuer dans le secteur du paradis fiscal et de l'immigration de masse.


C'est intéressant car avec la nouvelle LAT et la situation économique des cantons voisins cela risque d'être drôle si les entreprises affluent seulement sur Vaud et Genève.


Les autorités veulent nous faire croire que c'est les entreprises internationales seule qui ont participé à la bonne santé de l'économie vaudoise.


Malheureusement, je crois que c'est très réducteur et très dangereux de vouloir faire croire cela. Surtout que quand on parle logement, ils ne sont responsable de rien mais économiquement oui... Contradiction ?
Je m'explique... il y a au moins 2 autres facteurs qui ont permis cette bonne santé et qui ne seront pas de retour avant longtemps...


- Le boom immobilier et la classe moyenne qui s'est ruée sur les taux bas pour acheter. (croissance sur la dette des vaudois) cette période est terminée avec les nouvelles conditions de la BNS et des banques. Il faudra amortir le choc à long terme.


- l'effet DECFO qui a vu presque tous les enseignants et de nombreux fonctionnaires avoir une augmentation du pouvoir d'achat dès 2008.


Avec les pertes fiscales à venir grâce au taux d'imposition de l'entreprise cela ne sera plus possible avant longtemps, très longtemps de refaire le coup.


Le pari du Conseil d'Etat est que le taux unique à 13.8% gardera la croissance vaudoise dans le haut du panier avec des impôts élevés pour les citoyens et des loyers genevois mais des salaires vaudois. Est-ce réellement tenable ? La pensée unique est passée par là.


Je suis désolé de vous apprendre que la période des vaches maigres arrive car des 3 piliers du miracle économique vaudois, il n'en reste plus qu'un et il n'est pas le plus apprécié de la population.


Hasta pronto
Stéph

dimanche 5 octobre 2014

quelques articles en octobre ! Si tout va bien...

Un petit peu de temps pour écrire...
et des sujets à foison !


Un monde multi-crises et un avenir peu radieux...
Des stratèges sans stratégies et du court-terme toujours !


A bientôt
Stéph