mercredi 26 octobre 2016

La cohésion sociale dans une société ultra individualiste

Malheureusement, je crains que le bien commun ne vole en éclat et la société avec. En plus des grandes différences salariales peu explicables car finalement le conformisme ambiant laisse peu de place dans une société de rentes à la qualité de l’individu, l’ultra individualisme nous pose la question de la valeur travail.

Tout comme pour les marchandises et les services, il n’y a plus de juste prix au niveau des salaires et des conditions de travail.
Télétravail, heures de travail comptées, trajets comptés, vacances, salaires démesurés pour des prises de décision finalement inexistante et/ou une responsabilité diluée etc… âge de la retraite. Le flou, le manque de clarté et les avantages à la tête de « l’employé » vont pousser à la révolte.

Dans les urnes, on l’espère ou sous d’autres formes. Même les riches ont besoin d’une société apaisée pour profiter de leurs richesses. L’ultra individualisme va faire voler en éclat tout cela.

Malheureusement, c’est déjà en route.
Stéph  

jeudi 20 octobre 2016

L’exemplarité ! La responsabilité de nos élites !

Elles peuvent être faibles et avoir des problèmes comme tout le monde. Mais l’exemplarité doit être toujours présente sinon, c’est insupportable !

L’exemplarité n’est pas une façon d’influencer, c’est la seule. - Albert Schweitzer

Des élites qui se jettent sur les miettes de ceux d’en bas pour être sûr qu’il reste en bas, c’est insupportable !
Des élites qui se plaignent de l’Etat de droit et de l’égalité de traitement qui devrait prévaloir, c’est insupportable !
Des élites qui n’ont rien amené à la « société de rente » dans laquelle on vit actuellement et qui demande des faveurs, c’est insupportable.
Je vous laisse poursuivre la suite…

Hasta
Stéph

mercredi 12 octobre 2016

9 février 2014 « Contre l'immigration de masse » Heureusement que l’on a voté OUI !

Heureusement, mais heureusement que l’on a voté OUI car c’est la cause de tous nos maux et c’est cela qui va nous ruiner dans les prochaines années ! On saura pourquoi !

Trois exemples de l’utilisation du 9 février à toute les sauces par nos élites :

Immobilier : sans la croissance des arrivées des tops manager ex-pat, le marché immobilier va s’écrouler… Raiffeisen panique il faut assouplir les conditions, le gouvernement vaudois panique car la croissance irlando-espagnol ce n’est pas toujours facile et gagnant. Sans immigration que va-t-on faire des biens immobiliers que les suisses moyens ne peuvent plus se payer. C’était risqué et de court-terme, etc… Mais…

Si cela ne va plus et surtout n’ira pas, c’est à cause du 9 février


Banques Suisses : Fintech, disparition des emplois administratifs, taux zéro, croissance sur le crédit, produits dérivés, banques centrales, fin du secret bancaire, etc… Mais

Si cela ne va plus et surtout n’ira pas, c’est à cause du 9 février


Emploi : Uberisation de la société, dématérialisation, délocalisation en Pologne, en Inde ou ailleurs, modification en moins d’une génération des outils de productions, changement des comportements des consommateurs, emploi à 80% qui ne peuvent être occupé que par des frontaliers, etc… Mais

Si cela ne va plus et surtout n’ira pas, c’est à cause du 9 février


Je pense que beaucoup trop de monde est dépassé mais heureusement en plus du 9 février, il y a aussi le BREXIT... 

On est sauvé ! Cela ne sera jamais parce que le monde change et que le degré de vision à moyen terme et de contre-pouvoir est de zéro !
On se réjouit
Hasta
Stéph

PS : de la lecture on ne sait jamais… ;-)
http://www.usine-digitale.fr/http://arsindustrialis.org/

mercredi 5 octobre 2016

Vivement la voiture automatique ! Avant ou après la fin de l’emploi « style 80-90 » ?

Tous les matins sur mon bout d’autoroute pour aller me connecter à internet et/ou intranet, je me dis que cela va être bien la voiture automatique (lire, écrire, jouer…). Seulement, elle ne me servira pas à grand-chose… sans argent et sans emploi !

Il y a urgence, j’ai lu dans le journal coopération que 98% d’une classe d’âge utilise les nouveaux outils (smartphone, tablettes, etc…). Un peu comme le passage du silex au métal mais en 5 ans ? D’ailleurs, cela s’était-il bien passé à l’époque ?

Voici les chantiers pas pour demain mais pour maintenant :
Le redéploiement des forces de l’Etat dans le local, la mise à disposition d’infrastructures pour les artisans dans chaque commune, des plateformes locales de mise en réseau des créateurs et des idées, la réflexion sur un modèle de société commun avec les nouveaux outils, le réapprentissage de la solidarité, des cours d’exemplarité pour les managers et les élites, etc.. les sources de nouveaux emplois ne manquent pas. Il manque une vision et des personnes qui bouleversent les codes.

Dommage, le bouleversement arrive avec d’autres…  on va choisir entre Alphabet (Google), Facebook, Apple et/ou les ultras de tout bord. Une société apaisée doit croire en ces élites ! Elles doivent être exemplaires et ne doivent pas se servir en premier et en plus terminer tous les plats en sachant qu’il ne restera bientôt plus rien !

On positive !
On aura droit aux révolutions...

Hasta
Stéph